Le port de Marseille pollué par les navires de croisières : Les scrubbers seront-ils efficaces ?

0

C’est un fait, le port de Marseille est de plus en plus pollué à cause des navires de croisières. Le taux d’émission de CO2 est devenu si important qu’il est nécessaire de trouver une solution adéquate afin de lutter contre le problème et de diminuer la quantité de pollution de l’air sur le quai du port de Marseille-Fos. Lors d’une présentation en début d’année, le port a indiqué l’intention de mettre en place un système de Scrubbers pour mettre fin à cette fâcheuse situation. Ce qui est aujourd’hui chose faite.

Le port de Marseille : un port innovant

Depuis plusieurs années, le port de Marseille est le lieu d’embarquement/débarquement, et d’escales des navires de croisières.

Le taux de CO2 émit sur les lieux sont donc plus importantes que celui d’une route circulaire. Conscient de ce fait, les dirigeants ont pensé à une solution efficace pour maîtriser la situation, et diminuer ce taux de pollution sur le quai. Il s’agit notamment de l’utilisation d’un système de scrubbers. Il s’agit d’un projet très ambitieux, qui consiste à mettre en place un système doté d’énormes hottes aspirantes. Grâce à ce dernier, le port espère réduire une part importante de pollution venant des navires de croisières. Par ailleurs, selon la présidente du Directoire du GPMM, ce projet entre également dans le cadre des innovations du port.

Le déroulement du système de Scrubbers

Le principe de système est simple : absorber le CO2 émit par les navires de croisière pour la culture de micro-algues utiles pour la production de biocarburant. Le président du port affirme que ce système prendra la forme de hottes de cuisine géantes. Il s’agit là d’un projet innovant parmi tant d’autres déjà existants ou en cours. En effet, le port de Marseille adopte déjà une solution de branchement à quai qui donne aux bateaux la possibilité de couper leurs moteurs sans pour autant être desservit d’électricité, et ceci grâce à un raccordement terrestre.

Commentaires

Partager >>