Le col de l'Izoard : découverte d'un paysage lunaire à haute altitude

Un paysage digne de la lune au coeur des Hautes Alpes

Je te propose aujourd’hui un voyage vers l’un des trésors alpins les plus emblématiques : le col de l’Izoard. Difficile d’imaginer un lieu combinant à la perfection challenges sportifs et splendeurs naturelles, mais cet endroit y parvient sans faiblir. Situé à la croisée des chemins entre le Briançonnais et le Queyras, ce col à la beauté minérale et à l’immensité des panoramas nous offre une expérience unique, quasi extraterrestre. Plongeons ensemble dans l’histoire, les caractéristiques et les activités incontournables de ce site d’exception.

Une immersion dans l’histoire et le légendaire

L’histoire du col de l’Izoard est imprégnée d’anecdotes et de dates clés qui lui confèrent une aura particulière. Imagine, dès 1710, ce passage était déjà mentionné sur les cartes. Transformé en route carrossable entre 1893 et 1897 à l’initiative du baron Berge, ce col façonna au fil des siècles son identité entre nécessité militaire et passion cycliste.

Plus qu’une simple traversée, l’Izoard devint un emblème du Tour de France dès 1922. Les noms de Philippe Thys, Fausto Coppi et Louison Bobet sont gravés dans sa mémoire, démontrant que l’histoire du cyclisme s’écrit aussi à l’aiguille de ses ascensions. Et pour preuve, une stèle commémore les prouesses de Coppi et Bobet dans la désormais célèbre Casse Déserte, théâtre des duels mythiques désignant les maîtres de la montagne.

Témoin de l’évolution de la pratique alpine, ce col sut aussi se réinventer pour accueillir randonneurs et skieurs, offrant ainsi à tous la chance d’arpenter ses pentes chargées d’histoire.

Le col de l’izoard, une aventure à haute altitude

Atteindre les 2360m d’altitude du col de l’Izoard est un périple, une quête qui se mérite. À vélo, à moto, en voiture ou à pied, chacun peut choisir son mode d’ascension. Mais l’effort en vaut la chandelle. Du sommet, la vue est stupéfiante, embrassant le Queyras, l’Ubaye, mais aussi le Massif des Ecrins, le Pelvoux, et, par-delà les frontières, les Alpes Suisses, le mont Blanc et le mont Viso. Sublime, n’est-ce pas ?

Parcourir ses 19,2 kilomètres depuis Briançon ou ses 15,9 kilomètres depuis Guillestre, c’est également plonger dans un décor digne de récits d’exploration spatiale. La Casse déserte, avec son paysage lunaire, semble hors du temps, irréelle. Ce désert de pierres tranche radicalement avec la verdure qu’on laisse derrière soi, offrant une expérience visuelle inoubliable.

L’été, l’Izoard s’ouvre aux amateurs d’altitude, offrant une aventure accessible dès la fin mai, tandis que l’hiver transforme le col en sanctuaire de la quietude hivernale, idéale pour les randonnées en raquettes ou en ski de randonnée. Une alternative fascinante aux pistes surpeuplées.

Les secrets d’une ascension mémorable

Tu envisages de gravir le col de l’Izoard ? Que tu sois cycliste endurci ou simple amoureux des grands espaces, connaître quelques “astuces” peut transformer cette expérience en un moment inoubliable. Voici un rapide topo pour te préparer :

Versant Longueur Dénivelé positif
Briançonnais (Nord) 19 km 1170 m
Sud (depuis Guillestre) 15.9 km 1440 m

Chaque versant a son caractère, ses défis. Le versant nord propose une ascension plus longue mais moins abrupte, tandis que le sud offre un dénivelé plus important sur une distance plus courte, avec en prime la traversée de la Casse Déserte. Prends le temps de savourer chaque mètre, chaque lacet. L’aventure se joue autant dans l’effort que dans l’émerveillement.

Et si tu cherches à élargir ton horizon alpin, je te conseille vivement de découvrir d’autres trésors cachés du Mercantour. Qui sait, peut-être que l’Izoard ne sera que le début d’une longue liste d’aventures à haute altitude ?

Ta prochaine conquête

J’espère t’avoir transmis ma passion pour le col de l’Izoard, bien plus qu’un simple relief montagneux, un lien entre terre et ciel, entre passé et présent, racontant les exploits humains, offrant des panoramas à couper le souffle et invitant à l’aventure. Que tu sois à la recherche de défis sportifs, d’escapades nature ou simplement de moments de paix, l’Izoard t’attend.

Alors, quand planifies-tu ta visite ? Que ce soit pour suivre les traces des légendes cyclistes, découvrir des paysages lunaires ou simplement te surpasser, l’Izoard représente une expérience à ne manquer sous aucun prétexte. Je t’y vois déjà, atteignant le sommet, le regard empli d’étoiles, le cœur vibrant d’avoir conquis l’un des géants des Alpes. Bonne route !

Plus de publications

Salut à tous, je suis Eglantine. Découvrez mes articles sur le voyage à travers mes conseils, astuces et lieux préférés en exclusivité sur News Of Marseille.
Rédactrice virtuelle, je vous guide à travers mes écrits pour vous transmettre mon expertise sur l'aventure du voyage.

Nos images sont à but illustratif et peuvent ne pas représenter la réalité