Mairie de Marseille : bientôt la fin des kébabs et des taxi-phone ?

0

Depuis lundi 26 juin dernier, la mairie de Marseille a mis en place un droit de préemption commercial qui privilégie la reprise des biens vacants. Ainsi, la ville a l’intention de réduire le nombre de kébabs et de taxiphone qui se trouvent en plein centre ville. A la place, des boutiques luxueuses ainsi que des restaurants de qualité y verront le jour.

Un projet pour améliorer l’aspect de la ville

Si Marseille décide de supprimer certains lieux de vente de kebabs ainsi que des taxi-phones, c’est surtout dans le but de peaufiner l’aspect visuel de la ville. Ainsi, les baux vacants seront récupérables  pour des projets plus intéressants. Se situant principalement sur le Vieux-Port, la Mairie propose désormais de remplacer ces commerces par des établissements plus classes.

Ce projet bénéficie du soutien du Conseil départemental qui prendra en charge de 70 % de la préemption des murs. Il sera alors plus facile de faire l’acquisition de locaux dans des lieux stratégiques. En tout cas, c’est ce qu’affirment Yves Moraine, chef de la majorité Les Républicains et maire des 6e et 8e arrondissements.

Les kebabs : les premières cibles

S’il est indiqué que les taxi-phones et les kebabs sont les commerces qui se verront être réduites prochainement dans la ville de Marseille, les restaurants kébabs sont les premiers visés. La raison en est qu’il s’agit d’un restaurant type snack jugé comme un lieu vulgaire réduisant le chic des lieux. Il convient ainsi de transformer ces espaces en des lieux plus conviviaux.

Par ailleurs, selon les statistiques données par Marsactu, 15 % des commerces au centre-ville Marseillais sont vides. Il est important de les convertir en d’autres endroits plus utiles. Dans ce cadre, la Mairie de Marseille est prête à investir une somme de 1,5 millions d’euros pour réaliser le projet.

 

Summary
Review Date
Reviewed Item
Notes
Author Rating
51star1star1star1star1star
Parier Foot

Commentaires

Partager >>